Classique

2018 / 2019 / 2020

MASSAGE CLASSIQUE « à la carte » : Cours professionnel «Relaxant et/ou Sportif et/ou Plantaire»

(Dès le 01.07.2019 = dénomination obligatoire ASCA = Massage Classique)

Cycle 2  : 150 h. de pratique (à 60 minutes exigences RME) « massage thérapeutique » à la carte (1-Relaxant – 2-Sportif – 3-Plantaire // seulement possible 2 choix sur 3), se référer au planning PDF téléchargeable et toujours à jour.

3200.- frs, tout compris. (Diplôme cycle 2 pour  APTN, ASCA et diplôme médecine empirique pour RME)

(Possibilité de ne faire que 30 heures pour le sportif ou 30 heures pour le ralaxant ou 30 heures pour le plantaire, pour 850.- frs) (= Attestation) et … de compléter pour 150 heures (= Diplôme cycle 2) sans aucune pénalité financière.

(Prise de cours à n’importe quel moment de l’année (= selon votre propre envie), à votre rythme (= selon vos libertés professionnelles – familiales ou individuelles), beaucoup de souplesse (= arrangement au coup par coup, avec vos/nos convenances), avec prise en charge individuelle et personnalisée) (Aussi en formation continue.)

____________________________

Définition :

Le massage classique est une approche de traitement manuel qui s’applique avant tout dans la prévention et le traitement des maladies de l’appareil locomoteur.

Origine :

Le massage est l’une des méthodes de traitement les plus anciennes du monde. Certains écrits chinois de l’an 2600 avant J.-C. décrivirent des manipulations de massage. En Inde, d’anciennes descriptions de massages en corrélation avec des huiles essentielles et des herbes étaient également connues dans l’art de guérir. Les médecins grecs Hippocrate (460-375 av. J.-C.) et Galien (129-199 ap. J.-C.) appliquèrent les massages en tant que thérapie et contribuèrent ainsi à leur diffusion en Europe. Au Moyen Âge, les méthodes de massage tombèrent partiellement dans l’oubli. C’est seulement au 16ème siècle que le chirurgien français Ambroise Paré (1510-1590) eut recours aux massages dans le cadre de la rééducation postopératoire et qu’il rétablit ce traitement dans la médecine.

Le masseur suédois Pehr Henrik Ling (1776-1839) est considéré comme l’un des pères fondateurs des techniques du massage classique, telles qu’elles sont diffusées aujourd’hui dans le monde occidental. C’est pourquoi le massage classique est également connu sous le nom de massage suédois. Ling travailla d’abord comme professeur d’escrime et de gymnastique à l’université de Lund en Suède. En 1813, il fonda l’institut central de gymnastique à Stockholm, où il enseignait et perfectionnait sa conception de la gymnastique. Très tôt, ces exercices gymnastiques devinrent populaires, au point qu’ils furent introduits dans les écoles et à l’armée. Dans les écrits de Ling, on trouva aussi des indications quant aux différentes manipulations de massage. Celles-ci furent reprises par le médecin hollandais Johan Georg Mezger (1839-1909) et l’orthopédiste allemand Albert Hoffa (1859-1907) dans leur développement des manipulations du massage classique utilisées de nos jours. Dans la deuxième moitié du 20ème siècle, de nombreuses autres formes de massage ont vu le jour, telles la réflexologie, le massage du tissu conjonctif et le drainage lymphatique.

Le massage classique, qui est la forme de thérapie manuelle la plus fréquemment appliquée aujourd’hui, est pratiqué par des physiothérapeutes ou par des masseurs ayant une formation spécifique.

Principe :

Dans le massage classique, les mains du masseur exercent des pressions et des étirements sur le tissu conjonctif ou sur les muscles. D’une part, ces manipulations ont un effet corporel direct puisqu’elles étirent et détendent la musculature contractée. Les douleurs dues aux contractions sont ainsi également éliminées. D’autre part, le massage exerce une influence positive sur le rythme cardiaque, la tension artérielle, la respiration et la digestion, et favorise ainsi la détente et le bien-être.

Source : http://rme.ch/rme-public/methode.las?c=0102 (ou bien cliquez ici)